Design organisationnel : la boîte à outils

Design organisationnel : la boîte à outils

5223
2
SHARE

Une démarche de transformation des organisations comporte deux dimensions : le design organisationnel d’une part, la conduite du changement d’autre part. Pour synthétiser et en schématisant, on peut dire que le design organisationnel se préoccupe du « hard » et du contenu de la transformation alors que la conduite du changement est, elle, centrée sur le « soft » et concerne son processus.

Les méthodes de design organisationnel constituent ainsi le premier compartiment de la boîte à outils nécessaire pour accompagner la transformation d’une organisation (accéder au second compartiment en cliquant ici).

Comment aligner son organisation à son projet stratégique ?

1 – Définir le projet stratégique de l’organisation

  • Une organisation n’est pas bonne ou mauvaise en elle-même. Elle est toujours au service d’un projet stratégique. Que doit contenir ce dernier ?
  • Accéder au billet sur le sujet

2 – Mesurer le degré d’alignement stratégique d’une organisation

  • Les capacités organisationnelles, c’est-à-dire les compétences que l’organisation doit posséder pour mettre en œuvre son projet stratégique, une fois hiérarchisées et pondérées, sont de très bons critères pour mesurer le degré d’alignement stratégique d’une organisation.
  • Accéder au billet sur le sujet

3 – Prendre en compte l’acceptabilité sociale

  • Un projet d’organisation fortement aligné à la stratégie, mais dont l’acceptabilité sociale est très faible, n’a aucune chance de voir le jour. Au même titre que l’alignement stratégique, l’acceptabilité sociale doit être un critère de choix d’une organisation.
  • Accéder au billet sur le sujet

Comment choisir une structure organisationnelle ?

4 – Repérer les deux logiques organisationnelles de base

  • Il y a deux logiques organisationnelles de base : fonctionnelle et divisionnelle. Les avantages de l’une sont les inconvénients de l’autre, et réciproquement !
  • Accéder au billet sur le sujet

5 – Comparer les différentes variantes de la logique divisionnelle

  • Il y a 4 types de logiques divisionnelles : par produits, par marchés, géographiques et par projets. Chacune est adaptée à une segmentation différente des activités de l’entreprise. Tour d’horizon !
  • Accéder au billet sur le sujet

6 – Designer une structure multidimensionnelle

  • Pour faire face à la complexification de leur environnement, les organisations doivent poursuivre plusieurs objectifs stratégiques simultanément. En conséquence, elles doivent adopter des structures multidimensionnelles.
  • Accéder au billet sur le sujet

7 – Faire fonctionner une structure matricielle

  • La structure matricielle remet en cause le principe de l’unicité de commandement. Elle fonctionne difficilement plus pour des raisons managériales que proprement organisationnelles.
  • Accéder au billet sur le sujet

8 – Choisir entre une structure hybride et une structure matricielle

  • Structure hybride et matricielle sont toutes deux multidimensionnelles. La première est centralisée, la seconde est nécessairement décentralisée. Laquelle choisir en fonction de ses enjeux stratégiques ?
  • Accéder au billet sur le sujet

Mais aussi des questions de « micro-design » plus spécifiques…

9 – Comment répartir les activités entre les unités ?

  • La gestion administrative de la formation, faut-il la loger dans le service formation ou administration du personnel ? Cela dépend du type et du degré d’interdépendance entre les activités.
  • Accéder au billet sur le sujet

10 – Comment déterminer le nombre de niveaux hiérarchiques et le « span of control » ?

  • Faut-il avoir beaucoup de niveaux hiérarchiques et, en conséquence, un « span of control » (nombre de collaborateurs rattachés à un manager) moyen réduit, ou l’inverse ? Là aussi, ça dépend !
  • Accéder au billet sur le sujet

11 – Comment distribuer les responsabilités et l’autorité ?

  • Le responsable d’une unité doit pouvoir prendre ou faire prendre les décisions lui permettant d’assumer les responsabilités qu’on lui a confiées. C’est le principe dit de la parité. Est-il toujours bien respecté ?
  • Accéder au billet sur le sujet

12 – Comment positionner les fonctionnels vis-à-vis des opérationnels ?

  • Les directions fonctionnelles (DAF, DRH,…) doivent-elles contrôler ou soutenir les managers de la ligne hiérarchique ? Pourquoi les relations entre les fonctionnels et les opérationnels sont-elles souvent ambivalentes ?
  • Accéder au billet sur le sujet

2 COMMENTS

LEAVE A REPLY