La boussole organisationnelle du manager

La boussole organisationnelle du manager

4063
4
SHARE

Les organisations se sont considérablement complexifiées, au point que nombre de managers perdent leurs repères. Ils ont a faire face à un nombre croissant de paradoxes. La structure monodimensionnelle verticale d’antan a vécu. Les organisations d’aujourd’hui sont le résultat de la sédimentation de couches successives. Les structures sont multidimensionnelles et aussi horizontales que verticales. Les produits se sont ajoutés aux fonctions, les régions aux clients, les processus aux grands comptes,… De vrais millefeuilles ces organisations !

Division du travail et modes de coordination

Le principe de l’unicité hiérarchique (chaque personne ne doit avoir qu’un chef et un seul) d’Henri Fayol est dépassé depuis longtemps. Les rattachements hiérarchiques et fonctionnels sont multiples. Cela pose des problèmes de management extrêmement concrets : « Mais, au fait, cette année, qui fait mon entretien annuel ? ».

Pour préserver sa capacité d’intelligibilité, indispensable à l’exercice de sa fonction en milieu complexe, le manager a besoin d’une boussole lui permettant de décrypter les logiques organisationnelles à l’œuvre dans son contexte d’action. Les logiques se distinguent les unes des autres selon les critères qui inspirent la division du travail et les modes de coordination.

Les fonctions

Les structures fonctionnelles rassemblent dans une unité un ensemble de personnes investies de la même fonction (développement, production, vente,…) et/ou qui possèdent et mettent en œuvre le même type de connaissances (administration, logistique,…). Le critère de division du travail retenu est donc la fonction. Les procédures sont le mode de coordination principal entre les unités fonctionnelles.

Ces structures sont particulièrement adaptées aux entreprises de petite voire de moyenne taille et dont les activités sont peu diversifiées. Elles privilégient les économies d’échelle qui résultent d’une concentration de moyens et de compétences.

Les résultats

Quand les différences entre les activités d’une entreprise (ou d’une de ses parties) sont telles qu’on ne peut guère obtenir d’économies d’échelle en les regroupant par fonction, que cela pourrait même nuire au développement de chacune d’elles dans la mesure où leurs caractéristiques propres ne seraient pas assez reconnues, la structure divisionnelle (par produits, clients ou régions géographiques) est plus adaptée. On rassemble alors au sein d’une unité l’ensemble des personnes qui concourent à l’atteinte d’un même résultat (la mise sur un marché d’un produit).

Le critère de division du travail n’est plus la fonction, mais le résultat. Les tableaux de bord et le reporting sont les principaux modes de coordination entre les unités divisionnelles.

Les attentes ne sont pas les mêmes

Aujourd’hui, aucune organisation n’est purement fonctionnelle ou complètement divisionnelle. En revanche, dans chaque structure, il y une part fonctionnelle et une autre divisionnelle. Les managers gagnent beaucoup à savoir les repérer parce que les attentes à leur égard et la manière dont leur performance est évaluée ne sont pas les mêmes dans un cas ou dans l’autre.

La logique divisionnelle permet d’affecter la responsabilité d’un résultat à une seule et même personne. Ce résultat, mesuré à l’aune d’un objectif, est au cœur de ce que les managers doivent produire. Dans la logique fonctionnelle, en revanche, les responsabilités sont éclatées. Du coup, la performance ne peut pas se mesurer à partir des seuls résultats produits. L’expertise technique, le mérite (c’est-à-dire les efforts fournis), la capacité à coopérer en transversale (la bonne volonté, donc !),… sont des critères qui seront plus couramment utiliser pour évaluer les managers.

4 COMMENTS

  1. On a étudié des Boussoles d’Orientation, dont celle du Management : elle organise les différents états d’esprit du Management, leurs manifestations concrètes, propose des auto-évaluations, puis un choix d’où découlent des changement de pratiques.
    Le tout peut servir de support et de processus pédagogique en stages et est à votre disposition sur Iphone (Apple Store, rechercher “Sens”, Groupe ax1).
    Pouvez-vous y apporter votre expérience (compléter les “manifestaions” déjà proposées, qui paraitraient) sous votre nom.

LEAVE A REPLY