Conduite du changement

Le terme « phygital », contraction des mots “physique” et “digital”, jusque-là réservé au domaine du marketing pour qualifier un point de vente physique qui intègre les données et méthodes du monde digital, concerne dorénavant l’ensemble de l’entreprise. C’est la raison pour laquelle je parle d’entreprise phygitale.

La première question qui se pose quand on veut passer d’une organisation traditionnelle à une organisation agile est ainsi de savoir comment transformer des pyramides hiérarchiques en équipes auto-organisées.

Conditions d'exercice du management

Dans une équipe auto-organisée, comme son nom l’indique, l’autonomie devient une question d’organisation. Et ça change beaucoup de choses !

Tout comme chacun d’entre nous peut, à son niveau, adopter des gestes écologiques pour protéger l’environnement sans attendre que nos gouvernants s’accordent sur des mesures globales pour sauver la planète, chaque manager peut, en accord avec ses collaborateurs, développer l’auto-organisation de son équipe alors même que l’organisation de son entreprise reste, elle, parfaitement pyramidale

Un des experts de l’Holacratie déclarait récemment : « Disons-le, il est très facile en mettant en place l'Holacratie dans son organisation de sombrer dans la bureaucratie. »

Développement des managers

Pierre Morin nous a quitté le 2 décembre dernier dans sa quatre-vingt-quinzième année.

La notion d’intelligence organisationnelle est définie comme la capacité des individus à tirer le meilleur parti du potentiel de l’organisation de leur entreprise

La complexification du monde nécessite que les entreprises relève le défi de l’intelligence organisationnelle. Par intelligence organisationnelle, il ne s’agit pas de qualifier l’intelligence de l’organisation ni l’aptitude d’une personne à bien s’organiser pour travailler de manière efficace. Par intelligence organisationnelle, nous entendons, dans ce billet, la capacité des individus à tirer le meilleur parti du potentiel de l’organisation de leur entreprise.